1- Selon Abu Abdullah (psl) qui a dit : « Les croyants sont frères, fils d’un père et d’une mère. Alors quand une veine de l’un d’entre eux est attaquée, les autres doivent rester vigilants (restent éveillés toute la nuit) »

2- Et selon un des deux (5ème ou 6ème Imam(psl)) qui a dit : « Le Croyant est le frère d’un Croyant comme si ils formaient un seul corps. Quand quelque chose chute de celui-ci, le reste du corps vacille. »

3- Et selon Abu ‘Abdullah (psl) qui a dit : « Le Croyant est le frère d’un Croyant comme un seul corps. Lorsqu’il y a une complainte pour celui-ci, la douleur se ressent dans le reste du corps car leurs esprits proviennent de l’Esprit d’Allah, L’Exalté, et l’esprit du Croyant est intensément plus lié avec l’Esprit d’Allah que le lien des rayons du soleil avec ce dernier. »

4- Rapporté par Abu Ja’far (psl) qui a dit : « J’ai soupiré devant lui (psl) et puis je lui(psl) ai dit : « Ô Fils du Prophète (pslf) ! Les soucis me frappent sans qu’une calamité s’abatte sur moi, ou une affaire, même ma famille la voit sur ma figure et mes amis la reconnaissent». Alors il (psl) a dit : « Oui, ô Jabir » J’ai dit : « Que m’arrive-t-il, ô Fils du Prophète d’Allah (pslf) ?»

Il (psl) répondit : « Que ferais-tu si tu le savais ? » J’ai dit : « J’aimerais le savoir ».

Alors il (psl) a dit : « Ô Jabir ! Allah, Le Majestueux, créa les Croyants de l’argile des Jardins (du Paradis) et fit circuler en eux les brises du Paradis, ainsi que Son Esprit. De cette façon, le Croyant est le frère d’un Croyant, de même père et de même mère. Alors quand un esprit parmi ces esprits est frappé par une difficulté dans une ville parmi les villes, ces esprits sont chagrinés parce qu’ils proviennent des mêmes parties que celui-ci ».

5- Et selon Abu Ja’far (psl) qui a dit : « Le Croyant est le frère d’un Croyant, de même père et de même mère, car Allah, Le Majestueux, a créé les Croyants de l’argile des Jardins du Paradis et a fait circuler dans leurs corps les brises des Jardins (du Paradis). Donc, grâce à cela, ils sont frères d’un même père et d’une même mère »

6- Et selon Abu Abdullah (psl) qui a dit : « Les âmes sont des armées, leurs soldats ont été recrutés pour les batailles. Chacun d’entre eux se surveille comme dans une cavalerie. Peu importe ce qui leur correspond, ils s’y inclinent et s’y reconnaissent et peu importe ce qui les diffère, ils méprisent cela. Et si un Croyant se rend dans une mosquée bondée, il ne fait pas partie de tous ces gens excepté vers le Croyant. Son âme s’inclinera vers ce Croyant jusqu’à ce qu’il aille le voir et qu’il s’assoit à ses côtés .»

7- Rapporté par Abu Abdullah (psl) qui a dit : « Non, par Allah ! Le Croyant ne peut être Croyant jusqu’à ce qu’il soit pour son frère un seul corps. Quand l’un d’entre eux a une veine attaquée, les autres veines sont affectées .»

8- Et de lui (psl) qui a dit :« Pour toute chose, il y a une chose sur laquelle on peut se reposer. Et le Croyant s’appuie sur son frère croyant, tout comme l’oiseau se repose sur les siens (ses proches). »

9- Et Selon Abu ‘Abdullah (psl) qui a dit : « Les Croyants, dans leur droiture, leur clémence et leur sympathie (envers les autres) sont comme un seul corps. Quand il y a une complainte, le reste du corps en est affecté, il faut donc être vigilant (rester éveillé toute la nuit) ».

Sélection de récits tirés du livre “Kitab al Mo’min”. Vous pouvez trouver ce livre traduit en français sur le site dans la section ‘Livres en français’.

Suivez-nous et retrouvez-nous: